Feeds:
Articles
Commentaires

EDF est une excellente entreprise qui fournit de l’électricité aux français à un prix très bas comparé à beaucoup de pays européens. En Allemagne, par exemple, le prix de l’électricité pour les particuliers est environ deux fois plus élevé qu’en France. Ce bas prix est en grande partie dû au nucléaire et à l’hydraulique qui produisent environ 90% de l’électricité. L’état, qui est l’actionnaire majoritaire de cette entreprise, ne fait qu’affaiblir EDF par des décisions politiques qui vont à l’encontre de l’avenir de cette entreprise qui a besoin d’investir pour rester compétitive. Il n’y a pour le moment qu’une vision à court terme où EDF est une vache à lait contribuant à remplir d’argent des caisses vides et des positions dogmatiques sur certaines énergies renouvelables qui se révèleront, à long terme, ruineuses pour le contribuable. Il manque des dizaines de milliards d’€ à EDF pour investir et assurer son avenir mais rappelons qu’une augmentation de 1 centime d’€ du kWh génère un chiffre d’affaire d’environ 4,5 milliards d’euros par an.  En augmentant le prix de l’électricité d’un ou deux centimes d’€ on reste encore loin du prix de l’électricité en Allemagne mais on assure l’avenir de cette entreprise et la création d’emplois.

http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021619934278-edf-ou-laveuglement-de-letat-1192733.php

ou (si vous ne pouvez pas accéder à l’article sur le site des échos) :

http://www.slate.fr/story/112811/edf-aveuglement-etat

Publicités

On essaye de faire croire aux gens que la COP21 a été un succès. En fait il n’en n’est sorti que du vent. L’article d’Olivier Postel-Vinay dans libération ci-dessous développe ce point de manière intéressante.

http://www.liberation.fr/chroniques/2016/01/12/cop-21-le-ballon-a-creve-par-olivier-postel-vinay_1425948

Cette COP21 qui a rassemblé des milliers de personnes dont beaucoup sont venues de très loin a été une source importante d’émission de CO2 : environ 300 000 tonnes soit ce qu’émet la république Centrafricaine en un an. Chaque année il y a une COP et parfois une COPbis dans le monde. Heureusement qu’il existe par ailleurs des gens qui réduisent réellement leurs émissions de CO2.

http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/cop21/la-cop21-va-entrainer-l-emission-d-environ-300-000-tonnes-de-co2_1199203.html

On parle beaucoup de révolution numérique en nous promettant croissance et création d’emplois. Est-ce une révolution ou une illusion ? L’article de Jean-Charles Simon, dans les Echos présente une réflexion intéressante

http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021602940349-la-grande-illusion-de-lere-numerique-1191803.php#

On essaye de faire croire au gens que l’on peut avoir de l’électricité 100% renouvelable, en utilisant l’éolien et le solaire. Un scénario a même été proposé par l’ADEME pour 2050. C’est oublier que ces énergies sont intermittentes et que si l’on veut avoir de l’électricité à tout instant, comme on en a l’habitude aujourd’hui, il faut qu’elles s’appuient sur des moyens de stockage que l’on n’a pas en quantité suffisante, ou sur des centrales utilisant des combustibles fossiles comme le gaz ou le charbon qu’il faudrait construire en quantité (ce que font les Allemands aujourd’hui). Ces centrales sont émettrices de CO2, gaz dont on voudrait réduire les émissions. Passer de la situation actuelle ou 90% de l’électricité française est produite sans émission de CO2 à 100% de renouvelables où on en émettra beaucoup plus qu’aujourd’hui va contre le bon sens.

L’aspect économique n’est non plus pas abordé dans ce scénario mais si une telle situation venait à ce développer le futur serait plus cher et moins bien alors que le progrès vise au contraire à être mieux pour moins cher.  Pour rappel, la France a aujourd’hui 63 GW de nucléaire installés qui produisent chaque année environ 405 TWh de manière continue. L’Allemagne a 62 GW d’éolien installés qui produisent seulement 74 TWh de manière intermittente.

L’article de Sylvestre Huet, dans libération donne une excellente analyse de ce scénario 100% renouvelables.

http://www.liberation.fr/futurs/2015/12/16/2050-le-mirage-du-tout-renouvelable_1421293

 

Les perturbateurs endocriniens, présents dans de nombreux objets et produits, sont un danger sournois qui peuvent avoir des conséquences graves sur les êtres vivants. En mimant les hormones tout en n’ayant pas les bonnes propriétés ils s’insinuent peu à peu dans les organismes et peuvent conduire à la longue à des dérèglements graves. L’article du Huffington post présente leur histoire et les risques associés.

http://www.huffingtonpost.fr/brigitte-enriquez/voici-lhistoire-peu-naturelle-des-perturbateurs-endocriniens_b_8811334.html

Le géant espagnol des énergies renouvelables est en grande difficulté. Libération en donne les raisons. Cela montre qu’une économie « artificielle » est très fragile lorsqu’elle repose sur des subventions.

www.liberation.fr/futurs/2015/12/14/abengoa-la-chute-du-geant-vert-espagnol_1420776

http://www.liberation.fr/futurs/2015/12/04/espagne-les-difficultes-d-abengoa-nuages-noirs-pour-l-emploi-et-les-banques_1418430

Il est intéressant de voir que l’éolien est avant tout un business qui permet de s’enrichir rapidement sur le dos des consommateurs d’électricité. Pièces à conviction de France 3 de mai 2015