Feeds:
Articles
Commentaires

En subventionnant généreusement l’éolien et le solaire, l’Europe (et la France) a affaibli considérablement les compagnies d’électricité (EDF en France). Le but était de soutenir ces énergies renouvelables pour réduire les émissions de CO2. Or elles augmentent ou, au mieux, restent stationnaires. Alors que le coût de l’électricité diminue à cause d’une surproduction, la facture d’électricité du consommateur augmente pour payer ces généreuses subventions. Ce n’est pas un développement durable mais un appauvrissement durable des personnes qui se profile à l’horizon.

http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021686745954-electricite-limmense-faillite-de-leurope-1199347.php

 

Publicités

Avec le nucléaire et l’hydraulique, la France produit 90% de son électricité sans émettre de CO2. Avec peu de chose elle pourrait améliorer cette performance mais au lieu de cela  la France copie l’Allemagne et s’est lancée dans le développement d’énergies renouvelables intermittentes : l’éolien et le photovoltaïque. A grande échelle celles-ci ont besoin de centrales à gaz ou à charbon pour faire face à leur intermittence et nécessitent aussi de gros moyens de stockage qui pour le moment n’existent pas dans notre pays. Au total, on augmentera les émissions de CO2 au lieu de les diminuer. Comme ces énergies intermittentes sont chères, un tarif de rachat élevé aux producteurs a été imaginé. Ces derniers  peuvent s’enrichir sur le dos des consommateurs d’électricité via la CSPE dont le montant augmente chaque année.  Ce transfert d’argent des consommateurs aux producteurs pourrait être mieux et plus efficacement utilisé sur d’autres besoins plus utiles à la société. Aucun chef de famille responsable ne gaspillerai l’argent de la sorte mais lorsque l’on dépense l’argent des autres tous les gaspillages sont possibles.

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/cette-si-couteuse-transition-energetique-548928.html

En fonctionnement, les panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité de manière propre, sans émission de CO2 ou d’autres polluants. Par contre, leur fabrication demande beaucoup d’énergie et de matériaux. Elle n’est donc pas neutre vis à vis de l’environnement. En fin de vie, leur recyclage n’est pas sans poser des problèmes sérieux souvent éludés par les acteurs du secteur. L’article ci-dessous éclaire sur ce point.

http://www.energie-crise.fr/spip.php?article194

Jusqu’à présent on utilisait chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie (ainsi que curithérapie) pour traiter les cancers. De nouveaux traitements d’immunothérapie sont en développement dont l’objectif est de donner au système immunitaire la capacité de tuer les cellules cancéreuses.

http://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/021642629529-va-t-on-pouvoir-guerir-le-cancer-demain-1194638.php

Les organisations environnementales occidentales ont tout fait pour empêcher l’Éthiopie de construire des barrages hydroélectriques et pour maintenir la population dans un état de pauvreté énergétique. Heureusement, avec l’aide de la Chine, elles ont échoués. C’est ce que décrit très bien la lettre géopolitique de l’électricité ci-dessous relative à l’électrification de l’Afrique.

http://www.geopolitique-electricite.fr/documents/ene-163.pdf

La conférence de Copenhague, en 2009, s’est terminée par un échec mais on l’a su rapidement. Pour la COP21, l’accord signé ne s’appliquera qu’en 2020 si au moins 55 pays  la ratifient à condition qu’ils représentent au moins 55% des émissions. Cela va permettre de faire croire pendant quelques années que cet accord est un succès.

http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021603837000-cop21-le-dur-retour-a-la-realite-apres-leuphorie-du-bourget-1194332.php

EDF est une excellente entreprise qui fournit de l’électricité aux français à un prix très bas comparé à beaucoup de pays européens. En Allemagne, par exemple, le prix de l’électricité pour les particuliers est environ deux fois plus élevé qu’en France. Ce bas prix est en grande partie dû au nucléaire et à l’hydraulique qui produisent environ 90% de l’électricité. L’état, qui est l’actionnaire majoritaire de cette entreprise, ne fait qu’affaiblir EDF par des décisions politiques qui vont à l’encontre de l’avenir de cette entreprise qui a besoin d’investir pour rester compétitive. Il n’y a pour le moment qu’une vision à court terme où EDF est une vache à lait contribuant à remplir d’argent des caisses vides et des positions dogmatiques sur certaines énergies renouvelables qui se révèleront, à long terme, ruineuses pour le contribuable. Il manque des dizaines de milliards d’€ à EDF pour investir et assurer son avenir mais rappelons qu’une augmentation de 1 centime d’€ du kWh génère un chiffre d’affaire d’environ 4,5 milliards d’euros par an.  En augmentant le prix de l’électricité d’un ou deux centimes d’€ on reste encore loin du prix de l’électricité en Allemagne mais on assure l’avenir de cette entreprise et la création d’emplois.

http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021619934278-edf-ou-laveuglement-de-letat-1192733.php

ou (si vous ne pouvez pas accéder à l’article sur le site des échos) :

http://www.slate.fr/story/112811/edf-aveuglement-etat